Accueil > Autour des livres. > Le café de Paris (LGL)

Le café de Paris (LGL)

Dernier ajout : 15 juin.

Tous les deuxième jeudi du mois, au Café de Paris, place Aristide Briand à Fougères, à 19h, rendez-vous autour de « Coups de cœur pour des livres ». Ouvert à tous.

  • LGL du 11 Juin 2020

    11 juin 2020. The last one !
    Depuis Carhaix dans le Finistère, entre deux coups de débroussailleuse, Antoinette se télétransporte et se télé-assoit parmi nous, alors nous sommes 9 déconfinées, ravies : « Il s’agit de L’année du lion, un roman plutôt récent de 2016, de Déon Meyer. Un roman d’action et de suspens sur 700 pages qui filent en courts chapitres. Le narrateur Nico Storm revit les évènements de son adolescence de 13 à 18 ans, une trentaine d’années après. Au début du récit on le découvre avec son (...)

  • LGL du 14 mai 2020

    La Grande Librairie du Café de Paris, jeudi 14 mai 2020.
    Etablissement fermé pour cause de confinement renforcé.
    Les âmes de livres
    1950 et tant... Dans une vraie rue. La grosse horloge du Tribunal indique 16 h 30. Sortie d’école. Les marronniers qui protègent le monument aux Morts, voulu par Armel Beaufils en 1920, sont en fleurs roses et blanches. Un écrin de verdure. A l’automne, les Fougerais ramassent les fruits lisses et brillants, empêcheurs de rhumatismes, tombés des arbres (...)

  • LGL du 12 mars 2020

    Jeudi 12 mars 2020 .
    Du café de PARIS, 19 heures.
    J’ oublié mon livre !
    Va vite le chercher, Jacinthe, c’est tout près , chez toi ! J’aime trop quand tu lis à voix haute ! Qui fut dit fut fait ! On attendait des renforts qui n’arriveront pas, alors que Jacinthe revenait avec Les sept plumes de l’aigle de Henri Gougaud.
    Mercredi 18 mars : jour 2 du confinement J’en ai perdu le sens des réalités et laissé LGL en plan, tétanisée et incapable d’écrire le moindre mot. Ce qui arrive est ENORME . Je (...)

  • LGL du 13 février 20020

    La grande Librairie du Café de Paris, ce jeudi 13 février 2020
    20 h 45 ! Heure inhabituelle. Il fait, sur la place du Tribunal, une nuit noire que des lampadaires falots s’efforcent de transpercer pour que l’on sache où l’on met les pieds. Une douceur aussi inhabituelle que l’heure « flotte en écharpe dans l’air ». J’ai lu le dernier Christian Bobin. Les images imprègnent. Dans le salon littéraire de la salle d’en bas, Fred, Stef surprise par la déco, Antoinette, Yves-Yvon et Gilles en renforts (...)

  • LGL du 9 janvier 2020

    Jeudi 9 janvier 2020, dans les salons littéraires du Café de Paris. 19Heures.
    On apprend que la médiathèque s’est lancée dans son désherbage et que des livres, forts intéressants, sont à vendre au Centre Social pour trois francs six sous . On apprend que les poèmes de Mahmoud Darwich « A ma mère » seront lus, en arabe, le dimanche 19 janvier au cours d’un apéro poétique au cinéma Le Club offert par la Brasserie L’Embardée après la projection du film : Portrait de La jeune fille en feu de Céline Sciamma. On (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 60

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0