Accueil > Les ateliers d’écriture > Confinement Saison 2

Confinement Saison 2

Dernier ajout : 14 décembre 2020.

  • Atelier du 14 décembre

    Consigne de Stéphane
    Tout est reparti. Toutes les destinations lui étaient possibles, lorsqu’il tomba sur cette phrase, d’un certain Marcel P. : « Le seule, le vrai, l’unique voyage c’est de changer de regard » Alors il décida de changer ses plans pour cette fin d’année...
    Racontez _________________________
    TEXTES
    Tout est reparti. Toutes les destinations lui étaient possibles, lorsqu’il tombât sur cette phrase : « Le seule, le vrai, l’unique voyage c’est de changer de regard » d’un certain Marcel (...)

  • Atelier du 11 décembre

    Consigne de Nelly
    Imaginez que vous avez passé quelques jours dans un monastère. Racontez
    TEXTES

  • Atelier du 10 décembre

    Consigne d’Antoinette
    "Antoine et Tony n’ont rien prémédité, rien comploté. Ce matin-là, ils ont fait la course sur le chemin du collège. Comme ça, pour s’amuser, pour savoir qui des deux courait le plus vite. Mais au bout du parking, ils n’ont pas ralenti, ni rebroussé chemin, ils ont continué à petites foulées, sans se concerter. La cité s’est éloignée et ils ont envoyé balader leurs soucis et leurs sombres pensées. Pour Tony, la hantise de se faire expulser vers l’Ukraine et d’avoir à quitter la France. (...)

  • Atelier du 9 décembre

    Consigne de Roselyne
    Aujourd’hui je vous propose d’écrire un récit de voyage fantaisiste qui se terminerait par « Et je nageai jusqu’à la page ».
    « Et je nageai jusqu’à la page » est le titre d’un livre écrit par Élisabeth Bing*. Il raconte son expérience des ateliers d’écriture pour enfants. On peut y lire les textes écrits par les enfants et, en particulier, le texte du garçon qui a donné son titre au livre. Il avait confondu « plage » et « page ».
    * Élisabeth Bing a fondé à Paris, en 1981, une (...)

  • Atelier du 8 décembre

    Consigne de Geneviève
    Petit clin d’œil à Marie-Hélène Lafon à qui vient d’être décerné le prix Renaudot pour « Histoire du fils ». Nous l’avions reçue il y a quelques années pour un week-end enrichissant au cours duquel elle nous a beaucoup parlé de son écriture, de ses auteurs favoris, de ses rythmes de travail, de son rapport à la langue qu’elle malaxe, triture jusqu’à obtenir l’expression juste.
    « Les Pays », de Marie-Hélène Lafon. Fille de paysans, Claire monte à Paris pour étudier. Elle n’oublie rien du (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0