Accueil > Autour des livres. > Le café de Paris (LGL) > LGL du 9 mars 2017.

LGL du 9 mars 2017.

mardi 14 mars 2017, par webmestre

9 mars. Au lendemain du 8, fameuse journée internationale de la Femme.

Large cercle littéraire pour parler des poupées de Marie Jeanne Nouvellon exposées pour partie à la médiathèque et du très joli livre de Marie Françoise Boyer-Vidal et Bruno Poucet :
« REGARD SUR LES FEMMES AU XXe SIECLE », préfacé par Anna Gavalda qui accompagne l’ exposition. Il raconte magnifiquement la Vie de Suzy B … et la deuxième vie de Suzy B… à travers cent quatre-vingts poupées. « Univers inédit et vivant mêlant objets et mots, poupées et littérature, regard sur soi et sur les autres. » Madame Nouvellon s’exprime sur les questions de son temps et surtout sur la condition féminine. Livre Patrimoine à trouver chez Mary. Musée de Rouen à visiter.

En kiosque « CAUSETTE » le numéro de mars. A découvrir et à savourer pour son impertinence très féministe parce que tout de même nous les filles « ON N’EST PAS DES QUICHES !! »

Et Roselyne de continuer avec une BD, « LE PROBLEME AVEC LES FEMMES ! » de Jacky Fleming aux éditions Dargaud. Humour et ironie à nouveau. « Autrefois le femmes n’existaient pas, et c’est pour cette raison qu’elles sont absentes des livres d’Histoire. Il y avait des hommes et un certains nombre de génies... ». Autrefois les femmes n’avaient pas d’âme et un esprit enclin à la divagation. Des grandes idées que Freud, Darwin, Schopenhauer, Rousseau, Kant et des tas d’autres moins célèbres, avaient( ont) sur les femmes, relevées avec pertinence et drôlerie par Madame Fleming. On aime ça. C’est tellement vrai ! Ne relâchez rien, les filles, ne lâchez rien. Jamais. Vous pourriez vous retrouver inexistantes et sans âme, of course !

Steph est allée à La FNAC et a trouvé dans la boite échange, par hasard, « L’éducation des jeunes filles il y a 100 ans ! »Un récit édifiant d’un Laloy inconnu et de Ernest Lavisse, l’historien éminent des livres d’Histoire destinés aux écoles primaires de la III ème République.

ON CHANGE DE SUJET, bien que dans ce qui suit, Nola Kellergan est assassinée !

Sarah : « La vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dicker », prix Goncourt des lycéens et grand prix du Roman de l’Académie Française en 2012, est un livre dans le livre. Marcus incapable d’écrire le roman qu’il doit remettre à son éditeur qui le presse, rejoint son professeur d’université, Harry Québert, lui même écrivain, accusé d’avoir assassiné une jeune fille de 15 ans. Fausses pistes, coups de théâtre, rebondissements, suspens jusqu’au bout, dans l’enquête menée par Marcus convaincu de l’innocence de Harry, mêlés aux conseils du mentor à son élève pour écrire un roman. A lire sur deux niveaux : comment on écrit un roman et comment on déconstruit un roman. 670 pages ! »

20 h et quelques minutes échappées !

Au jeudi 13 avril. Même endroit. Même heure. D’ici là belles lectures à toutes et à tous.

JM

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0