Le billet du moment.

    Rentrée 2016


    « J’avais trente-quatre ans, c’était à l’automne 1996, et j’ai eu le sentiment de manquer ma vie, de rester à côté ; j’étais comme une vache qui regardait passer le train et les vaches ne montent pas dans les trains. Je me suis assise à ma table et j’ai commencé à écrire « Liturgie », le texte court qui donne son titre à mon deuxième livre publié. Je suis montée dans le train de ma vie, et n’en suis pas redescendue depuis. Non pas qu’écrire soit toute la vie, toute ma vie ; mais je dis volontiers qu’écrire est pour moi l’épicentre du séisme vital ; ou que je ne me sens jamais exister aussi intensément que quand j’écris. »

    Marie-Hélène Lafon est née en 1962 dans le Cantal, dans une famille de paysans. Elle est agrégée de grammaire et docteur es lettres. Elle vit et enseigne à Paris. Depuis 2001, elle publie romans et nouvelles, essentiellement chez Buchet Chastel.

    Marie-Hélène Lafon à Fougères

    c’était le vendredi 14 octobre 2016 à la Médiathèque La Clairière pour une rencontre publique et le samedi 15 octobre 2016 Salle Anna Hélye, aux Urbanistes pour une lecture tissée : «  Ecrire le silence. Histoires sans paroles, et voix sans mots.  »

    Cette lecture tissée sur le thème du silence, très présent dans ses textes lui a permis d’évoquer à la fois ses influences littéraires, son parcours d’écrivain et son œuvre.

    Pour celles et ceux qui n’ont pas pu assister à l’une des rencontres ou qui voudraient réécouter Marie-Hélène Lafon, les enregistrements de ces moments seront bientôt en ligne.

    MPEG4 Audio - 73.7 Mo
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0