Accueil > Les ateliers d’écriture > Travaux d’ateliers > Ateliers réguliers 2014-2015 > 16 Atelier du 25 avril > Choses vues ce 25 avril, entre 14h45 et 15h30, place d’Armes à (...)

Choses vues ce 25 avril, entre 14h45 et 15h30, place d’Armes à Fougères

lundi 18 mai 2015, par Frédérique

"De droite à gauche : Maison de la Presse tabac presse librairie papeterie carterie moins 20% Profeel le Fruitier à la pression.
14h52. Interrompu par le petit train immatriculé BN. Une locomotive, trois wagons.
Rouge Gorge lingerie Mie Câline Carrefour City Peinturier Homme (S)olidarité DJ426VL BMW grise.
De gauche à droite : façades beige beige gris rouge gris marron gris gris beige gris.
14h58. Sur la place sept femmes en jean, une en robe. Un homme pressé avec une doudoune sur son épaule droite.
Beaucoup de fleurs de gauche à droite blanches bleues blanches bleues violettes bleues blanches jaunes violettes fuchsia blanches violettes blanc bleues.
Huit lampadaires ouvragés avec dessus deux éoliennes qui régulent l’allumage des fontaines. Deux fontaines éteintes.
Huit drapeaux visibles. Drapeau français et européen sur le monument aux morts, drapeau français sur la façade du tribunal, drapeaux anglais italien allemand espagnol américain au premier étage de l’Hôtel Best Western.
15h02. La camionnette blanche jusqu’ici stationnée devant le Fruitier laisse sortie un homme avec une moustache et un tablier.
15h05. Le bus 9A passe. Il va jusqu’à Rennes. Une femme avec des dreads poste une lettre devant Carrefour City. Boîte de droite autres départements étranger.
15h06. Un homme sur une moto Yamaha bleu s’arrête devant le monument aux morts, enlève son casque et salue quelqu’un.
15h07. Il commence à pleuvoir. Ils restent à discuter devant un des lampadaires à éolienne.
15h08. L’homme au tablier retourne dans sa camionnette.
15h09. Première personne avec parapluie femme jupe chemisier talons. Le parapluie est rouge. Sur la place, une fenêtre ouverte, une fenêtre aux volets fermés.
15h10. Audi beige Conduit’s Cool avec autocollant A rouge.
15h12. Deuxième et troisième parapluie, motifs léopard et rayures. Trois filles sous le premier, un homme sous le deuxième.
15h13. Homme avec deux chiens et capuche jaune fluo. Visibilité de nuit estimée à 2km.
15h13 - 15h15. Changement de place cause pluie. Durant l’opération je vois une femme aux talons les plus hauts que je n’ai jamais vus, je guette en vain la chute sur les pavés de la place. Repasse le parapluie léopard, plus que deux personnes en dessous. La pluie s’accentue, je ne compte plus les parapluies. Un homme avec une poussette dit bonjour en ôtant son béret. Je songe que je n’ai pas encore vu de chauve.
15h19. Passage de la serveuse, un demi et un Pepsi pour la table devant nous..
15h20. Retour du soleil, passe un homme avec un parapluie cassé dans la main gauche.
15h21. Un homme crache par terre. Arrivée d’un corbeau sur le monument aux morts.
15h22. Le corbeau se pose sur la moto bleue puis repart. Voiture voiture poussette voiture piéton x3 je cherche une tête connue. Le tribunal porte le n°1.
15h26. Quelqu’un écarte les rideaux derrière la troisième fenêtre au 1er étage au-dessus de Profeel.
15h27-15h30. Trois minutes qu’un homme reste en contemplation devant un panneau explicatif sur le côté du tribunal.
15h31. Homme avec guitare dans le dos. Un couple du troisième âge passe, l’homme s’appuie sur une canne, la femme sur un parapluie."

Théo

"Samedi 25 avril. 14h50. Place d’Armes, le Café de Paris. Météo grise et pluvieuse, légèrement venté, ce qui suffit à faire virevolter les drapeaux du monument aux morts, fleuri. Une éclaircie, la pluie a cessé.
Des pigeons volent au-dessus des immeubles. Eux aussi profitent de ce léger courant d’air printanier.
14h55. Une Clio bleu azur remonte la rue, le bleu qu’il n’y a pas dans le ciel aujourd’hui.
Les fontaines sont éteintes, trop de vent. Et oui, encore lui.
Trois générations de femmes passent devant nos tables. Elles entrent dans la pharmacie.
Les différentes bières à la pression s’affichent sur l’ardoise, 1664 2€80, Grimbergen blonde 2€90, Grimbergen rouge 3€, Grimbergen ambrée 3€. La serveuse prend une pause cigarette.
15h. Un couple passe. L’homme, jogging Adidas noir rayé de blanc et baskets oranges fluo. La femme, rien de particulier.
Un magasin Rouge Gorge Lingerie a remplacé récemment l’enseigne Esprit. Profeel solde tout à 20%. Pas un client chez le Fruitier. Une camionnette blanche stationne devant sa devanture.
15h04. Un homme passe avec un sac en plastique rose. Le vendeur du Fruitier entre dans la pharmacie à son tour, tablier vert, tout comme la devanture de cette dernière. Le poissonnier est fermé, un homme attend devant.
15h06. Surgit une grosse Mercedes grise dont le conducteur se ronge les ongles.
15h07. Une moto bleue se gare près du monument aux morts. Son pilote en descend calmement, il enlève son casque, tout sourire. Il semble avoir rendez-vous avec le jeune homme en bleu vers lequel il se dirige, et avec lequel il engage la conversation.
Il y a beaucoup de drapeaux. Outre les deux du monument, il y a celui du tribunal, ceux de l’Hôtel Best Western, plus bas. Les immeubles anciens côtoient ceux reconstruits après-guerre. Une femme regarde sa montre, son mari marche péniblement.
15h10. La pluie reprend. Mes voisins de table et compagnons d’écriture affrontent l’eau comme ils peuvent. Théo est le seul à avoir une capuche.
Les parapluies s’ouvrent un à un. Une jeune femme, sans parapluie, elle, tenue printanière, avance lentement et nonchalamment sous la pluie, et finit par s’abriter sous le store du café. Les parapluies continuent de déferler dans la rue.
15h19. L’alternative, chapeau et capuche, entrent dans le café, la femme enlève sa capuche et se recoiffe, coquette. L’homme garde son chapeau. Ils entament la conversation avec la serveuse, et passent commande.
15h20. Le soleil est de retour, mais la pluie est toujours là, elle aussi, refusant que les parapluies se referment et cachent leurs belles couleurs vives : rouge et noir rayé blanc, jaune....
15h21. Le premier parapluie fermé passe, rose fuchsia, pendu au bras d’une petite fille qui donne la main à une vieille femme, cheveux courts et gris. Deux chiens se jaugent du regard, un boxer et un chien noir non identifié.
15h25. Un corbeau se pose sur la fontaine, puis s’envole presque aussitôt. Une Peugeot 206CC (coupé cabriolet) passe devant le tribunal, mais sa capote est fermée, évidemment. Une jeune fille tout en noir avec un bonnet de laine vient saluer des clients du café, installés en terrasse, et leur faire la bise. Un homme chauve à lunettes fait de même, mais pas de bise, il serre les mains de deux jeunes hommes, qui se lèvent à son arrivée. L’homme entre dans la café à son tour.
15h30. Un jeune homme, capuche noire, guitare sur le dos, monte les marches du tribunal. La moto bleue est toujours là."

Lisa

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0