Accueil > Les ateliers d’écriture > "Salon du Livre Jeunesse" > Inventaire de ce que je peux faire de mes secrets...

Inventaire de ce que je peux faire de mes secrets...

mercredi 28 novembre 2012, par Frédérique

Mes secrets, je les cache dans les vieux tiroirs d’une maison abandonnée, dans les flammes des enfers, dans les nuages du paradis, dans mes veines et artères, dans une noix en fer fermée.

Je les écris dans mon journal intime, je les mange, je les range dans ma garde-robe, je les cache dans les tuyaux d’évier, je les cache dans ma chaussette, je les dis à ma meilleure copine, je les mets sous le matelas du lit de ma grand-mère.

Mes secrets, moi, je les cache dans des peintures. Je les brûle. Je les enferme dans une autre dimension. Je n’en parle à personne. Je les tatoue sur la paume. Je les écris sur une feuille cachée dans mes cheveux. Je les écris sous forme d’énigmes.

Moi, je me noie dans mes secrets. S’il est trop dur à supporte, j’en parle à une personne de confiance ou je le cache à la cime d’un arbre, ou six pieds sous terre, ou même dans mon matelas. Je le note sur un marque-page. Je m’implante une puce avec mes secrets dessus.

Mes secrets, moi je les mets dans une bouteille que je jette à la mer. Je les garde pour moi. Je les oublie. Je les confie à mes amis. Je les écris et je les caches. Je fais en sorte qu’ils traversent les planètes, les étoiles, les satellites, tout l’univers.

Moi je les jette à l’eau, je les mets dans une bombe, je les mets dans les manches des lunettes, je les mets dans ma tirelire.

Je rêve de mes secrets. Je creuse un trou dans le mur et je les range. Je les mets derrière un poster. Je les range dans mon cartable qui est caché. Je les enferme dans ma chambre, dans un coussin. Je les jette dans le vide.

Moi, je le mets dans un coin de ma tête. Je le fais disparaître. Je le dis à une personne en qui je peux avoir confiance. Je le range parmi les autres, dans une boîte, je la ferme à clé, et je la fais brûler. Je l’écris et je le jette dans un volcan. Je le range sous mon lit. Je le mets sur le petit nuage où je m’allonge quand je rêve.

Moi, mes secrets, je les range très loin, au plus profond de mes rêves ; je les écris sur une feuille que je brûle ; je les transforme en oiseau que je laisse s’envoler, au gré du vent. Je les laisse tomber au fond de mes doigts, au fond du stylo qu’ils renferment. Ainsi, je les laisse s’exprimer sous forme de lettres, dans un carnet que je cache sous mon lit.

Je les enterre dans ma maison et. Je les mets sous le plancher de la chambre.

Je les écris sur une feuille et je les mange. Je les dis tout fort dans les montagnes.

Moi je les écris dans mon carnet secret enfermé par un cadenas.
Je les enferme dans mon armoire et dans mon bureau. Je le mets dans mon cerveau. Je les mets aux toilettes et je tire la chasse d’eau. Je les enterre sous terre. Je les cache dans mes oreilles.

Je les mets dans le haut d’une montagne. Je les range dans mon stylo plume. Je les enferme dans une ferme abandonnée. Je les enferme dans un tuyau d’arrosage. Je les mets dans le composteur. Je les mets dans une boîte électrique.

Je les cache dans une boîte puis je me mets la boîte sous mon lit.

Mes secrets, moi je les protège, les entretiens mais j’essaie de les oublier.

Je les mets dans un tiroir. Je les cache en dessous de mon lit.

Mes secrets, je les mets dans mon carnet intime. Je les cache dans ma tête.

Mes secrets je les cache dans une boîte à bijoux. Je les mets dans mon carnet secret.

Je les enferme dans un livre. Je les garde au fond de moi.

Mes secrets je les mets dans un coin de ma cervelle, dans le fond de ma poche, sur un disque dur, dans mon agenda, sur une feuille blanche, au milieu des autres, sous mon chapeau, dans mon sac à dos, sur la table, dans le panneau de l’atelier d’écriture, dans les mines de mon crayon, dans un coffre-fort, à la banque, dans un endroit pour ne pas les perdre, dans un dessin, dans un livre creux, dans une boîte, à la décharge, entre quatre murs, dans la paille.

Je les cache ou font un très grand trou que je rebouche ensuite. Je les garde dans ma tête. Je les laisse s’envoler par la fenêtre. Je les range dans une boîte, que je cache. Je les brûle dans la cheminée.

Je les garde pour moi. Je les dis à des personnes de confiance. Je les cache dans un endroit où je suis sûr que personne ne les trouvera. Je les dessine pour que les autres croient que c’est une énigme.

Je les mets dans une boîte. Je les mets dans une bouteille que je jette à la mer. Je les mets sous la couette. Je les donne à mes copines.

Je ne les dis à personne, je les garde pour moi. Je les écris dans un papier que je jette à la poubelle. Je les cache dans un coffre-fort avec un code.
Mes secrets, moi je les dis à mes meilleurs amis. Je les écris sur un petit papier que je laisse s’envoler.

Mes secrets, moi, je les donne à mon ange gardien. Je les écris sur une feuille avec de l’encre invisible. Je les laisse naviguer sur l’eau. Je les écris sous une tâche d’encre…

Mes secrets, moi, je les mets dans un sac que je mets dans un précipice. Je les confie à un auteur. Je les jette en l’air et ils retombent sous forme de pluie. Je les écris à l’envers pour qu’on puisse les lire avec un miroir.

Mes secrets, mois, je les mets dans la poche de mon manteau, je les caches dans mon grenier, je les entasse dans une cartouche d’encre, je les écris dans mon livre secret, j’en fais des romans.

Mes secrets, moi je les dis à ma meilleure amie, Rose, on s’en échange plein.

Mes secrets, moi, je les écris dans un journal intime et je le cache dans un tiroir. Je les laisse virevolter dans le vent. Je les dis à des amies confiantes. Je les cache dans mon cœur. Je les envoie au paradis. Je les dis à ma maman. Je les écris dans une chanson. Je les confie à la nature. Je les jette dans le ciel noir et ils se transformant en étoiles.

merci à Quentin Hannah Arthur Florentin Robin Matteo Charline Benjamin Alice Violette Clara Chloé Evan Enola Lou Louan Fabian Maël Romane Matéo Marion Lucile Enora Yann Yanaëlle Perrine Joséphine Chloé Lena Manon Lisa

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0