Accueil > Autour des livres. > Le café de Paris (LGL) > LGL du Jeudi 20 juin 2019

LGL du Jeudi 20 juin 2019

dimanche 7 juillet 2019, par Frédérique

The last one . En décalé !
Le troisième jeudi du mois de juin ! Et mes rituels alors ?

Petit groupe resserré autour de deux tables basses rapprochées, de fauteuils en skaï déchiré, collés les uns aux autres. Sarah est là avec Françoise, Jacynthe, Catherine, Geneviève.
Tartare de concombres sur rondelles de baguette fraîche pour fêter la dernière Grande Librairie et l’été qui s’annonce.

Henry de Montherlant !!! Un revenant de l’Académie française ! Collection la Pléiade ! Il n’y a que Sarah pour dénicher ces lectures- là sur la toile et les lire sur papier bible ! Pour moi, cet écrivain est l’auteur de pièces de théâtre. La Reine morte. Le titre me revient en écrivant. C’est peut dire !!!!
Les Bestiaires de Monsieur de Montherlant racontent l’histoire d’un adolescent passionné de tauromachie qui voit les corridas comme un sacrifice religieux. Une autobiographie déguisée et romancée.
Bestiaire : gladiateur qui combattait les bêtes féroces à Rome .
Bestiaire : recueil de fables dont les personnages sont des animaux
ensembles des animaux figurant dans une œuvre, iconographie animalière
Il faut, pour comprendre ce roman, s’attacher au sens premier du mot bestiaire.
Merci Sarah pour cette découverte enrichissante.

Où l’on reparle du livre de Gilles Marchand édité Aux forges de Vulcain, muni d’une fort belle couverture en tricotage symbole de l’histoire qui se tisse au fur et à mesure d’une écriture en apparence légère. Tout en profondeur cachée, elle déverrouille, décadenasse, des portes bloquées de la mémoire. Souvenez-vous nous en avons déjà parlé. Gilles Marchand ? Batteur dans un groupe de rock. Les notes sur les portées sont comme les mots sur les lignes de nos cahiers.
Souvenez vous aussi de Zadig de Voltaire, Zadig ou la Destinée. Souvenez-vous de vos cours de terminale, de vos classes de philo ! Voltaire raconte l’existence tumultueuse de de Zadig, personnage de fiction, « riche et jeune, à la figure aimable, à l’esprit juste et modéré, au coeur simple et noble ». Il semble promu au bonheur alors que surviennent nombre de pires complications. Eric Fottorino n’ a pas choisi au hasard le titre de cette jolie revue trimestrielle à l’allure d’un livre d’école qui mélange dans ses pages l’Histoire et la Géographie . TOUTES LES FRANCE QUI RACONTENT LA FRANCE . Vient de paraître de N°2 La nature et nous. On y retrouve Michel Serres, Sylvain Tesson, Isabelle Autissier, Philippe Claudel, de la Poésie, des pages de « merci pour votre précieux soutien », des illustrations délicates de Jean Jullien, des faits divers, tout cela sur le plus précieux de supports un papier épais, solide et doux .Comme une épaule amie, la tête s’y repose.
Si vous avez lu Et puis Paulette de Barbara Constantine( son père s’appelait Eddie, j’en étais sûre !) vous aimerez Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom, qui vit avec sa mère dans un mobil-home. Elle le laisse souvent seul et il va de rencontres en rencontres. Une belle histoire toute en profondeur sans qu’il n’y paraisse, éditée en livre de poche.
Finissons avec Lydie Salvaire et « Marcher jusqu’au soir » :
« ...flâner, simplement flâner da,s les rues ...boire un café comme si il était le dernier… relire ardemment Absalon, Absalon ! De William Faulkner, accompagner des yeux une nuée d’étourneaux dans le ciel rose...toutes ces petites choses me semblèrent autant de bonheurs inouïs et me donnèrent le coeur de marcher jusqu’au soir »
Le bonheur était présent comme à son habitude dans la salle d’en bas du bar d’en haut.

Belles vacances et belles lectures à toutes et tous. Prenez soin de vous.

JM

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0